Poème offert à Hiroshima !

hiroshima, Hiroshima!

24 avril 2021

Hiroshima, Hiroshima !

Il y aurait tant à dire, tant à voir et à entendre.

Des cris, des pleurs, des joie et tant de souffrances………

Certains et certaines, les plaies du cœur encore ouvertes les referme

d’un geste d’amour pour la vie humaine.

Joseph BERARDI
Photographe

« Enseigner quelque chose à quelqu’un, c’est comme huiler les roues d’un chariot pour qu’elles tournent. »

 Nichiren Daishonin

Hiroshima

NIHON – HIROSHIMA

24 avril 2021

Japon – Hiroshima située sur la côte nord de la mer intérieure de Seto, sur l’île de Honshū, la plus grande île japonaise. Elle est la capitale de la préfecture d’Hiroshima et la ville la plus importante de la région de Chūgoku.

Elle fut le 6 août 1945 la cible d’un bombardement atomiques qui rasa complètement la ville, 62 000 bâtiments seront détruit ainsi que le château d’Hiroshima, reconstruit depuis. Le nombre total de morts reste imprécis avoisinant peut être 200 000 victimes.

Reconstruite, elle est proclamée en 1949 « Cité de la Paix » par le parlement Japonais, le Dôme de Genbaku conservé en guise de témoignage. On trouve construit à proximité de l’hypocentre de l’explosion le musée de la Paix et le parc du mémorial de la Paix de 12 hectares. Le cénotaphe d’Hiroshima contient le nom de toutes les victimes connues de la bombe, une flamme de la paix y brûle, destinée à rester allumée tant que des armes nucléaires existeront.

Hiroshima est devenue le symbole du pacifisme. Le 6 août 2015 pour le 70s anniversaire de la tragédie, le maire d’Hiroshima, Kazumi Matsui, a demandé la suppression totale des armes nucléaires, « le mal absolu », et de créer des systèmes de sécurité qui ne soient pas dépendants de la puissance militaire.

Barak Obama président des États-Unis s’y rendra en mai 2016 pour rendre un hommage aux victimes, visite polémique aux États-Unis.

La culture 

  • Le musée de la Paix – rassemble nombreux témoignages, objets, photos, modèles réduits de la ville, témoignages de survivants, peintures, etc.
  • Le château d’Hiroshima – reconstruit à l’identique ( en béton armé) en 1958.
  • Shukkei-en – Le jardin traditionnel au nord de la ville.
  • L’okonomiyaki – Spécialités culinaires d’Hiroshima.
  • Festival international du film d’animation d’Hiroshima a lieu tous les deux ans depuis 1985, récompensant une œuvre du cinéma d’animation.
  • Le musée des enfants d’Hiroshima (Planétarium) : depuis 1980, il offre plusieurs étages d’installations interactives dont le but est d’intéresser les enfants à la science. Au sommet, un planétarium projette des programmes audiovisuels sur un dôme de vingt mètres de diamètre.

Le Château D’hiroshima

Le château de Hiroshima (広島城, Hiroshima-jō) est aussi appelé le château de la Carpe (鯉城, Ri-jō). Siège du daimyō (chef féodal) du fief Han d’Hiroshima. Construit en 1590, entièrement détruit par la bombe atomique de 1945. Il fut reconstruit à l’identique ( mais tout en béton ) en 1958. Aujourd’hui musée de l’histoire d’Hiroshima avant la Seconde Guerre mondiale. Son histoire est à lire ici

Construit à l’origine en bois, principalement de pin, il est un excellent exemple d’hirajiro (château de plaine).

Shukkei-en

Construit à l’époque d’Edo (1600-1868) en 1620 sur l’ordre de Asano Nagaakira, daimyo du domaine de Hiroshima. Ouvert au public, le jardin proche du ground Zero du bombardement atomique subit des dommages importants, puis devient un refuge pour les victimes de la guerre. Il sera ré-ouvert en 1951 après travaux de rénovation.

OKOnomiyaki

Okonomi お好み, « préférences » et yaki 焼き, « grillé », est un plat fait d’une pâte contenant des ingrédients très variables découpés en petits morceaux et cuit sur plaque chauffante.

C’est un plat typiquement japonais, différent selon les régions, celles d’Osaka, d’Hiroshima, le monjayaki (もんじゃ焼き) tokyoïte, le negiyaki (ねぎ焼き) ou encore le modan-yaki (モダン焼き).

La pâte est faite d’œuf, de farine de blé et de dashi, mélangé à du chou blanc. Cuite sur plaque chauffante avec divers ingrédients, incorporés à la pâte ou étalés en couche au-dessus. En fin de la cuisson, l’okonomiyaki est généralement recouvert de sauce mayonnaise, sauce okonomi. On peut aussi trouver une garniture de katsuobushi, aussi appelée « poisson dansant » car la chaleur fait danser les lamelles de hanakatsuo (petits copeaux rose-brun de katsuobushi). On peut aussi trouver sur la préparation de petites algues vertes « aonori ».

À Hiroshima le plat se prépare en couches successives avec tout d’abord la « crêpe », le chou coupé en lamelles, des morceaux de viande (porc en lamelles), des crevettes, du poulpe, du calamar, etc. au choix, puis des nouilles (soba ou udon) recouvert de sauce okonomi (mélange de vinaigre de saké, de miel et de purée de légumes). Enfin, on retourne l’ensemble sur des œufs brouillés cuits sur la même plaque et on laisse cuire jusqu’à ce que le chou soit tendre et la viande bien cuite.

Joseph BERARDI
Photographe

« En tant que seul pays frappé par l’arme atomique (…) nous avons pour mission de créer un monde sans arme nucléaire. Nous avons la responsabilité de faire comprendre l’inhumanité des armes nucléaires, à travers les générations et les frontières. »

 Shinzo Abe

Château de la Carpe

Le chateau d’hiroshima

24 avril 2021

Le CHÂTEAU D’HIROSHIMA (Hiroshima-jō) est aussi appelé le château de la Carpe (Ri-jō). Siège du daimyō (chef féodal) du fief Han d’Hiroshima. Construit en 1590, Il sera entièrement détruit par la bombe atomique de 1945. Il fut reconstruit à l’identique ( mais tout en béton ) en 1958. Aujourd’hui il accueil le musée de l’histoire d’Hiroshima d’avant la Seconde Guerre mondiale. Son histoire est à lire ici

Construit à l’origine en bois, principalement de pin, il est un excellent exemple d’hirajiro (château de plaine)

Joseph BERARDI
Photographe

« Le soleil ne connaît pas les gentils, le soleil ne connaît pas les méchants. Le soleil illumine et réchauffe tout le monde de la même manière. Celui qui se trouve est comme le soleil…»

 proverbe Japonais

Shukkeien

Shukkeien le jardin japonais

24 avril 2021

Jardin traditionnel Japonais de 4ha situé au nord de la ville d’Hiroshima près de la rivière Kyobashi. Son étang au centre avec ses nombreux îlots, sa colline principale sybolisant le mont Fuji, ainsi que ses pavillons de thé en toit de chaume inspire calme et quiétude. Sa disposition imite celle du jardin Xi Hu de la ville chinoise de Hangzhou.

Construit à l’époque d’Edo en 1620 sur l’ordre de Asano Nagaakira, daimyo du domaine de Hiroshima, il accueillit pour unre courte période l’empereur Meiji. 

Ouvert au public, le jardin proche du ground Zero du bombardement atomique subit des dommages importants, puis devient un refuge pour les victimes de la guerre. Il sera ré-ouvert en 1951 après travaux de rénovation.

Joseph BERARDI
Photographe

« Tranquille, sous le chant des oiseaux, le soleil brille sur la chaume, le temps s’arrête, pour un instant. »

 Un inconnu

Parc Mémorail de la paix

Parc Mémorail de la paix

24 avril 2021

Hiroshima est une ville de paix et promeut le pacifiste

Le parc est un lieu de mémoire sur 12 hectares dans lequel on y trouve un cénotaphe, la flamme de la paix, les Cloches de lapaix, le monument de la paix des enfants et le musée mémorial de la paix. Le cénotaphe du mémorial où sont inscrit le noms de toutes les victimes de la bombe atomique est aligné avec la flamme de la paix, allumée depuis 1964 où figure l’inscription « puissent toutes les âmes rester ici en paix car nous ne répéterons pas la même erreur » et avec le dôme de Genbaku.

Les trois symboles, le Dôme de Genbaku, la flamme de la paix est le cénotaphe son alignés dans un même axe qui s’arrête aux portes du musée de la paix d’Hiroshima.

Au nord-est du cénotaphe, le Mémorial des victimes, au sud les « arbres du phénix » rescapés de la bombe, au centre le mémorial pour les enfants.

Joseph BERARDI
Photographe

«Puissent toutes les âmes rester ici en paix car nous répéterons pa la même erreur»

  La flamme de la paix

Le rôle de l’artiste

LE RÔLE DE L’ARTISTE AUJOURD’HUI

09 juin 2010

L’artiste aujourd’hui doit-il avoir un rôle social? doit-il s’affranchir de la société, des codes, des us et coutumes pour créer?

Il y a bien des cas où l’artiste devient manipulateur de genres, parlant des peuples et des gens en regardant ailleurs, au nom de sentiments enfouis profondément réveillant d’obscurs objets que l’inconscient leurs aurait caché. Le but ne serait-il pas au juste une psychanalyse renversée inconsciente menant à la recherche du soi, de soi.

Ce que vous apprendrez vous grandira

JOSEPH BERARDI
Photographe

NE CRAIGNEZ PAS LA PERFECTION, VOUS NE L’ATTEINDREZ JAMAIS

SALVADOR DALI